CONCLUSION

L’Homme malgré lui, joue un rôle dans la disparition des abeilles ; que ce soit par l’importation des « fléaux d’Asie » (comme le frelon d’Asie, le varroa destructor, ou le nosema ceranae) ou par son impact sur l’environnement (conception d’insecticides, d’OGM, utilisation d’ondes téléphoniques et le réchauffement climatique). Bien que ces causes soient parfois contestées par certaines personnes les trouvant bénignes, elles peuvent se révéler tout à fait destructrices une fois combinées. Si nous ne faisons rien, l’apis mellifera disparaîtra de la surface de la Terre, bouleversant la biodiversité. « Si l’abeille venait à disparaître, l’Homme n’aurait que 4 années devant lui », cette phrase célèbre pourrait se vérifier un jour. Si l’Homme venait en effet à disparaître, quel avenir laisserait-il à la planète et ses habitants ? Aura-t-il causé trop de dégâts pour que le monde lui survive ?

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×